Entente Sportive Célé Garenne : site officiel du club de foot de ST CONSTANT - footeo

Un doublé "Castanais"

14 mars 2014 - 17:01

 

Dimanche 9 mars dernier, il était écrit que notre équipe Réserve rencontrait Junhac-Montsalvy III sur ses terres pendant que l'équipe Fanion était accueillie inversement à Montsalvy.

C'est depuis mes yeux de simple spectatrice peu avertie de ce sport qu'est le Football que je vais retracer ici l'essentiel de cette après-midi là ...

(Messieurs, vous m'excuserez par avance si ma plume est techniquement moins pointue que celle de votre Coach... Cela étant, ce dernier m'a laissé  "champ libre" pour cet article et j'entends bien y inscrire des détails certes un peu plus féminins qu'à l'accoutumée, au bonheur de ces dames qui elles aussi peuvent se faire lectrices des "exploits" de leurs maris ...)

 

N'ayant pu me partager en deux ce jour-là, je n'ai pas pu assister au match joué à Saint-Constant, mais en voici quelques échos (quel dommage que les 2 matchs se jouent en même temps, chacune des 2 équipes méritant d'avoir le soutien de l'ensemble de ses supporters). C'est une valeureuse équipe de l'ESCG qui a tenu les 90 minutes avec 1 effectif sans remplaçant. Son sauveur en la personne de Richard Castan , emmenait l'équipe jusqu'à la victoire et laissait le score final à 1-0. Solidairement et vaillamment , ces 11 co-équipiers faisait honneur à leur capitaine qui ce jour-là, sillonnait la France du Nord au Sud en compagnie de sa Belle Fany, de retour au "bercail" après un WE en amoureux. Bravo à eux et on leur souhaite bon courage pour leur prochain match, dimanche 16 mars à 13h sur l'herbe de Saint-Mamet !

 

Pendant ce temps, l'équipe I prenait ses marques sur le terrain "déjà sec" de Montsalvy. La venue d'Amadeus avait fait sortir petits et grands pour assister à ce match : on pouvait surprendre Loïc Coudon en compagnie de sa cousine qui essayait avec application d'arroser les pieds des spectatrices, on devinait dans notre dos les enfants qui menaient leur propre match sur le terrain d'échauffement, on saluait 1 Samy venu supporter son équipe (Ah bon ! il n'est plus licencié à ESCG mais à Maurs ! Oups, désolée, j'ai dû louper 1 épisode) , on constatait avec étonnement que la neige recouvrait encore tout le fossé côté nord ...

(OK OK OK , j'arrête là la prose descriptive des environs du match, mais pour une fois que je pouvais ...)

Le coup de sifflet était donné après avoir pris une photo commune (ça c'est "fairplay") et c'est le gardien de l'équipe adverse qui se retrouvait les "fesses" côté neige (je vous avais bien dit que c'était important de décrire les lieux) et les yeux face au soleil (il parait que ça compte au foot ?).L'entame de match était dynamique des 2 côtés et au bout de 10 minutes de jeu à peine , le gardien  imposant de Junhac-Montsalvy (peut-être gêné par le soleil ??? quoi , on sait jamais ) mettait un "spectaculaire bouchon" à notre Emilien offensif et ce légèrement en dehors de sa zone. Malgré les mécontentements de tous les supporters de l'ESCG, Monsieur Boyer, l'arbitre du match, rappelait à l'ordre le gardien et lui montrait le carton jaune. Recadrés par leur Coach à respecter l'arbitrage, nos joueurs se re-concentraient alors pour tenter de mettre le ballon au fond des filets. On pouvait admirer des Sylvainl Fraux, Rémi Coudon, méritants jouant sans relâche au service de leurs co-équipiers tout aussi motivés. A souligner aussi, l'engagement et les bons arrêts de notre gardien Denis, toujours concentré et vigilant aux moindres frappes adverses. Emilien  en proie d'un bon rhume et Marco ayant pris un coup au genou sortirent ponctuellement en cette première mi-temps pour se ressourcer sur le banc. La mi-temps était annoncée sur 1 score vierge 0-0.

 

(Pendant le quart d'heure de répis de nos joueurs, les spectatrices en profitaient pour se faire confirmer la règle du "hors-jeu"==>  RAPPEL pour tous (Source = Revue "Femme Actuelle") :

 

Un joueur est en position de hors-jeu si :
• il est plus près de la ligne de but adverse que le ballon et l’avant-dernier
adversaire.
Un joueur n’est pas en position de hors-jeu s’il se trouve :
• dans sa propre moitié de terrain, ou
• à la même hauteur que l’avant-dernier adversaire, ou
• à la même hauteur que les deux derniers adversaires.
La position de hors-jeu d’un joueur ne doit être sanctionnée que si, au moment
où le ballon est touché ou joué par un coéquipier, le joueur prend, de l’avis de
l’arbitre, une part active au jeu en :
• intervenant dans le jeu, ou
• interférant avec un adversaire, ou
• tirant un avantage de cette position.
Il n’y a pas d’infraction de hors-jeu quand un joueur reçoit le ballon

directement :

• sur un coup de pied de but, ou
• sur une rentrée de touche, ou
• sur un coup de pied de coin.

 

De retour sur le terrain pour la 2ième moitié du match, la même dynamique initiale était retrouvée, avec, il faut le noter ainsi, quelques occasions adverses qui par malchance n'étaient pas concrétisées. Les efforts restaient constants et on pouvait entendre un Emilien, positionné en défense depuis son retour en fin de première mi-temps, demander à son coach de sortir  en utilisant des expressions telles que "ouais, mais j'en peux pluuuus !" Qu'à cela ne tienne, Eric lui signifiait un refus catégorique de sortie, comptant sur ses ressources enfouies dans sa jeunesse. Pour les 8 dernières minutes de jeu, le coach foula le terrain de jeu en remplaçant Nico  (sa fierté et ses nerfs  faisant fronts aux adversaires). Malgré 1 nombre très faible de touche de balle (pour ne pas dire "aucune"),  Ricou , impliqué sur une récupération de balle aux abords de la ligne de touche droite,  nous offrit 1 joli "soleil" qui lui valut au passage de se "casser l'annulaire droit" ( ça il s'en est aperçu bien après quand l'urgentiste de Tulle a  dit le soir en regardant son doigt bleu-vert tout tordu : "Ah! il est complètement cassé de partout"). Enfin quelques minutes avant la fin, sûrement "enragé" de ne pas pouvoir sortir se reposer (ça c'est moi qui l'imagine), notre Milou récupérant 1 balle en défense , remonta tout le terrain sur son côté gauche (allez donc savoir d'où il tirait toute cette hargne ???) , appliquant 1 sprint parfait,  ballon aux pieds ,sans que ses opposants ne puissent l'arrêter. En fin de course : il défia le gardien de Junhac-Montsalvy et offrît la victoire à l'ESCG sur le score final de 0-1 .

Ma conclusion sur ce match :  1 équipe soudée, qui joue avec les moyens de tous et de chacun, 1 équipe qui ne lâche rien jusqu'à la fin. Des attitudes sportives et 1 esprit collectif  sans faille : en bref, des hommes à féliciter !

Au plaisir de retrouver cette équipe fanion pour son prochain match samedi 15 mars à 20h30 sur son stade "Michel Fontanel" contre Crandelles.

 

2 victoires respectives pour les 2 équipes de l'ESCG : on en prendrait bien tous les WE !

(Article et photos signés : Madame Eric Delclaux... en fait , c'est parce qu'il a le doit cassé que c'est moi qui ai écrit l'article, sinon, il ne me l'aurait jamais laissé faire ...Lol)

                                                                                             

 

 

Commentaires

Staff
Samuel ALASTOR
Samuel ALASTOR 15 mars 2014 12:38

très très bel article assez marrant d'ailleurs et bon courage au coach car il m'est arrivé la même chose en tout début de championnat contre une équipe que je connais bien ;-) bon courage à tous pour la suite

REMI COUDON 15 mars 2014 10:15

Avec 4 Hommes à la maison ca doit aider à connaitre les subtilités du football. Félicitation pour ce premier article qui j espère ne sera pas le dernier. Bon rétablissement au batteur.

Dany MAZAC 15 mars 2014 09:15

quelle belle après midi vos supporters (trices) ont passé ce dimanche bravo à tous vous méritez la confiance que vos VRAIS et FIDELES spectateurs mettent en vous Valérie en fait partie et nous signons toutes pour que tu continues à nous représenter !!!!!!!!!!!! mais souhaitons une bonne récupération de tous ses moyens à votre coach

GEORGES DELORT 15 mars 2014 00:33

Valérie:ta plume, certainement moins pointue que celle d'ERICsur les subtilités du foot,a l'avantage d'être empreinte d'un humour qui fait du bien par les temps qui courent.Bonne maîtrise de la loi 11que je me suis évertué durant 24ans à inculquer à des candidats à l'arbitrage pour le moins.....réfractaires.Je n'avais pas pensé à les renvoyer vers"; Femme actuelle"Mea culpa!!!!!Je comprends mieux la programmation par la Fédé des stages"mamans"(Après l'avenir de l'homme la femme sera bien l'avenir du foot!!! D'autres s'y connaissent.......bien que manquant parfois un peu d'objectivité? Merci pour ce compte rendu réconfortant et .......voeux de prompt rétablissement à ton dévoué mari!!ETprofites-en pour nous livrer d'autres commentaires.

GEORGES DELORT 15 mars 2014 00:09

c'est combien pour s'abonner à femme actuelle? G D

Les membres déjà inscrits sur le site de votre club :

  • 4 Dirigeants
  • 1 Entraîneur
  • 9 Joueurs
  • 3 Supporters
+